segunda-feira, 19 de fevereiro de 2018

Bengaleiro ou horacianas

Fotografia de Mpumelelo Macu



Físico o tractor quente arremessou
Contra as colheitas de ouro o breu de corvos
Trazendo a noite em ondas de onde andou
De foice afoita, a luz sugando a sorvos.
Modorrento, o vapor da chaminé,
Máquina de fazer nuvens, levando
Ondinas ao empíreo mar, rapé
Da paz entre titãs que ordenhando
Alheias colinas se houvessem mais
Desavindo. Van Gogh ou Fabergé:
Ovos de palha, gemas siderais
Chocados em estrelado canapé.
Entrar nesta pintura eu queria
Se à entrada não pedissem a poesia.
Daniel Jonas


1 comentário:

  1. Bom dia e boa semana.

    Da Séria - “No tempo em que” havia músicos a fazer intervenção política.
    Hoje: a França e a música engagé - o hino anti-FN de Benjamin Biolay.

    Benjamin Biolay evoca a memória do povo da França que o cantor considerou ofendida na sequência da vitória da FN, de Marie Le Pen, nas eleições europeias de 2014. Na canção, fica expresso o seu desgosto e "náusea" diante do avanço da FN.

    Sem nunca pronunciar o termo Frente Nacional, ele concebeu um sentimento de indignação num gesto forte e inspirado falando em “corvos”. Muitas outras referências mas uma especial ao alheamento dos jovens – “Je vous souhaite un masque de fer et de bons casques áudio”.

    Não renegando a sua escolha de esquerda, Biolay critica toda a classe política (“À vous les pathologiques menteurs professionnels”), nesta música escura e desesperada, deplorando a falta de memória dos franceses e falando de indignidade.

    Que é feito da herança Iluminista? Onde estão os valores fundadores?
    “À vous chers disparus ce soir, oh si vous aviez vu
    Ce vieux pays des Lumières choir et tomber sur le cul”.


    Benjamin Biolay - "Le Vol Noir"
    https://youtu.be/JwEWWgWa0Wc


    À vous chers disparus ce soir, oh si vous aviez vu
    Ce vieux pays des Lumières choir et tomber sur le cul
    Comme une tête couronnée sous le quolibet cru
    Quand le ciel tombe sur la tête on est toujours pieds nus

    À ceux là-haut qui n'ont rien vu à travers le cyclone
    Aux esprits beaux cent fois vaincus deux siècles avant les drones
    Je vous souhaite un masque de fer et de bons casques audio
    Pour que de cette indignité vous n'ayez pas d'écho

    Ami, entends-tu le vol noir du corbeau sur la plaine?

    À vous les héros des quinze ans à peine, tombés à l'aube
    Qui la veille écriviez vos adieux ivres de vin sobre
    Prenez une pina colada en compagnie de celles
    Dont vous vous êtes privés pour un lopin, une parcelle

    À vous les pathologiques menteurs professionnels
    Qui ne savent même pas quel est le bouton pour qu'on freine
    Vous ignorez tout de la matière que vous remuez
    Mais quand ça éclabousse, non! Nul n'est épargné

    Ami, entends-tu le vol noir du corbeau sur la plaine?

    Allons enfants de la patrie, prenons le plus de drogues
    La vie ne vaut d'être vécue, elle est mieux dans les blogs
    Les couteaux de murènes, la pigne c'est pas du Guy Degrenne
    Ami, entends-tu le vol noir du corbeau sur la plaine?

    Ami, entends-tu le vol noir du corbeau sur la plaine?

    ResponderEliminar